Ordonnances sécurisées

Notre confrère le Dr Robert Philippe dit Bob des Moutis travaille depuis longtemps sur un projet innovant visant à sécuriser les ordonnances des médicaments classés « stupéfiants ». Nous soutenons cette initiative qui répond à un réel besoin et qui utilise l’outil informatique pour appliquer au mieux les recommandation des hautes autorités de santé sur le contrôle des opiacés.

PROJET D’ORDONNANCES SÉCURISÉS INFORMATISÉES

OBJET : L’objet de cette innovation est de sécuriser, d’améliorer le contrôle et de simplifier par la création d’un site informatique dédié à la prescription des médicaments classées stupéfiants.

ÉTAT DE LA TECHNIQUE :Le support, anciennement carnets à souches, devenu ordonnances sécurisées pourrait avantageusement évoluer vers des ordonnances sécurisées informatisées. Le premier objectif est, en sécurisant le support, d’éviter le détournement de prescription par le patient. Cet objectif est atteint par les ordonnances sécurisées papier. Par contre, les autres objectifs qui sont de rendre possible le contrôle de la consommation et de la prescription ne le sont pas. L’instauration d’ordonnances sécurisées informatisées est une simplification et apporte  une réponse à l’ensemble de ces exigences.

 L’INNOVATION : L’objet de notre projet est de créer un serveur informatique dédié aux prescriptions de stupéfiants. Lors d’une prescription de stupéfiant, le médecin se connecte de manière sécurisée au serveur dédié. Il complète les champs du modèle de ses prescriptions. Il imprime une ordonnance (identifiée par un numéro, code barre…) sur du papier standard et y appose sa signature avant de la remettre au patient. En cas de prescription lors des visites à domicile, la prescription est faite sur un téléphone / tablette intelligent connecté et le seul numéro de référence est suffisant pour que le pharmacien retrouve l’ordonnance. Lorsque le patient présente son ordonnance au pharmacien, celui-ci se connecte au serveur, y retrouve la prescription en s’aidant, si besoin, de l’identification spécifique (numéro, code barre…) trouvant ainsi la preuve de l’authenticité de l’ordonnance. Le premier objectif de sécurité de la prescription est atteint. Ce serveur, sous la responsabilité des autorités médicales (ARS / DASS), peut être programmé afin de  permettre un contrôle automatique des consommations de ces médicaments par les patients ainsi que des prescriptions par les médecins. Les autres objectifs de contrôle des consommations et des prescriptions sont ainsi atteints.

LES AMÉLIORATIONS PAR RAPPORT A L’EXISTANT :Les ordonnances sécurisées informatiques, en plus de répondre à l’ensemble des sécurités requises, simplifient ainsi les prescriptions (une seule ordonnance et non deux comme avec les carnets à souche), suppriment la fabrication et la gestion du papier sécurisé. L’informatisation pourra, par ailleurs, faciliter un traitement statistique de données relatives à la prescription et à la consommation des stupéfiants.

Enregistré à l’INPI                                                                            ***